La Beauté du geste, la Beauté de la forme
La Beauté des notes, la mélodie, son harmonie avec ou sans silence
La Beauté du trait, celle de ta courbe

La Pureté de ta réflexion, le son de sa pensée
L’onde de ton Âme
La respiration de ton cœur
Leur dilatation dans la vastitude

Mon Iris tu sublimes et caresses la pupille de mon Âme

T’aimer est insuffisance
Insuffisance frôlant la douceur
Et l’extase en son antre

Le printemps de leurs Êtres
L’Amour et son éternité


TON POUVOIR

Quand tu voyages au centre de ton être,
Dans cet espace intensément calme,
Là où la flamme veille en permanence,
Au centre de ton cœur, de ton âme
Là où tout est évident
Là où tout Est

Tu es dans ton pouvoir
Celui que tu cajoles
Celui qui te constitues
Celui que tu gardes entre tes mains, vers toi et rien que vers toi
Que tu caresses, que tu écoutes, que tu laisses rayonner
Celui qui t’insuffle de la confiance , les mots doux comme les crus que tu as besoin d’entendre

Celui qui te susurre que…


D’anciens schémas tombaient les uns après les autres, laissant esseulés certains esprits, élevant d’autres consciences.

« Se centrer et agir en fonction de ce qui vibre en notre fort intérieur. »

Avait-on réellement capté la profondeur du mantra ? N’était-ce pas devenu une sorte de pansement illusoire, de dragée anesthésiante, évitant une inexorable fuite en avant ? Avait-on intégré que le monde tel que nous l’avions connu faisait déjà partie d’un passé empreint d’asphyxie ?

La plupart de la masse espérait secrètement voire confiait en un avenir proche paradisiaque, plus de masque, plus d’atteinte à la liberté personnelle, plus de…


Dans quelle mesure est-ce important d’être en vérité dans nos relations?

Il y a moi et puis l’avant-relation, et il y a l’autre qui s’approche de moi parce que je suis ce que je SUIS.

Entre ce que je SUIS, ce que je représente pour l’autre avec ou sans les projections qu’il construit sur moi .. la relation se tisse au rythme des liens qui naissent.

Lorsque la relation perdure, qu’elle est agréable de manière réciproque, il est possible qu’un maillon arrive dans lequel dire à l’autre ce qui plait moins, se matérialise.

Est-ce que pour garder une relation vivante…


Le kaléidoscope protéiforme que nous sommes tous et chacun de nous,

dans son incarnation la plus intense, dans son absence de matière la plus profonde…

peut par intermittence nous donner la sensation de tourner en rond.

Où se trouve mon centre?

Et si j’ai l’impression de le toucher, est-ce une vue de mon esprit?

A quel moment je peux me faire confiance, la vraie, sans influences redondantes?

A quel moment, je cesse de chercher? Une manière de penser, un chemin à suivre, une mission à accomplir, des gens à fréquenter, des livres à engloutir, de la fébrilité à habiter, de…


L’Amour

Les amours qui s’ignorent ..

Les amours que l’on oublie

Les amours dont on a pas conscience

Les amours que l’on tait

Les amours au masculin

Les amours au féminin

Au pluriel comme au singulier

Les amours amants et les amours amis

Les âmes qui s’aiment n’ont aucun genre, aucune case dans laquelle se glisser, aucun habit trop étroit, aucun mensonge ni oubli.

Les âmes qui s’aiment peu importe leur genre ou la qualité de leur loi et émoi, peu importe leur tessiture, leur couleur ou leur saveur.. se le disent.

Les âmes qui s’aiment se l’inspirent, se le…


Ce contrôle qui te donne l’illusion de contrôler une once de ton existence.
Une vue de l’esprit perfide qui t’éloigne de cette simple vérité, il n’y a rien de plus vrai et de plus réel que l’impermanence dans ses habits de lumière: la mouvence.

Lâchez le contrôle et le shoot de sécurité illusoire et éphémère peut conduire à faire place pour ce qui voudrait venir à soi naturellement; afin que ce qui est juste prenne place dans son flow, de la manière la plus juste et non de la manière que notre ego estime parfaite et envisageable.

S’abandonner à son…


Feindre être quelqu’un d’autre, porter des masques à tour de rôle, en les superposant et les faisant se dérouler sans en avoir jamais autre conscience que celle du paraître.

Paraître pour ne pas se dévoiler voire souffrir pour certains, jongler avec ces masques et ces facettes qui nous séduisent chez l’autre et qui surtout lui appartiennent en fin de compte.

- Avec ce bracelet et cette montre, je lui ressemblerais. Enfin non, je n’ai pas envie de vraiment lui ressembler, juste de dégager ce qu’elle dégage, elle.

Vraiment ?

Ça sonne un peu faux non ?

Ne serait-ce pas encore…


Peur de plaire, peur de l’échec, peur de quitter, peur d’être quitté, peur de mourir, peur de s’aimer… peur de vivre, oh grand Dieu, de laisser couler cette vie en soi !

Qu’est-ce que tu ferais si tu n’avais pas peur ?

Et finalement, qu’est-ce qu’une peur ?

Ma plus grande peur a longtemps été celle de ne pas être suffisamment pour qu’elle m’aime; suffisamment sage, suffisamment intelligente, suffisamment jolie (belle ne faisant pas partie de mon vocabulaire, en ce qui me concernait), suffisamment silencieuse… suffisamment tout court, pour que ma maman m’aime, pour que j’entre-aperçoive dans ses yeux une…


Vivre seul ? Pour certains j’imagine que la bestiole ressemble à un oxymore, non ?

Par où vais-je commencer ? Quelle est la valeur ajoutée de mon expérience? Et qu’est-ce que ça évoque en soi, de vivre seul? Je dis seul sans ‘e’ afin de nous épargner la féminité de cette pesanteur, la solitude n’a pas de sexe.

Quelques interrogations nées dans mon esprit, plantée là, devant ma page blanche.

Le but premier de l’être humain est la recherche du bonheur, mais pas depuis si longtemps. Même aux plus hauts niveaux himalayens et survivalistes, le bien être, du moins son…

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store